Une promenade à Bagatelle…

Phi­lippe Van­de­ville, qui a déjà par­ti­ci­pé à plu­sieurs de nos week-ends CASA et qui est enga­gé dans ICHTUS, « Apprendre à voir » nous pro­pose une visite gui­dée de Baga­telle dimanche 18 mars à 15h.

L’histoire de Baga­telle pour­rait com­men­cer comme un conte de fée : « Il était une fois un prince, jeune, beau, spor­tif, cou­ra­geux, mon­tant mer­veilleu­se­ment à che­val. Une reine vint le voir un jour dans sa mai­son de cam­pagne près de la rivière. Elle avait de grands yeux bleus, le teint clair, elle était svelte et élé­gante … elle avait 22 ans, lui 20 ans. Elle regar­da cette mai­son qu’il venait d’acheter et la trou­va laide…alors il se pas­sa quelque chose d’un peu fou… Mais chut ! Vous n’en sau­rez pas plus pour le moment… la suite vous sera racon­tée sur place.

Le châ­teau de ce Prince – un bijou dans son écrin – nous ouvri­ra, pour nous seuls, ses portes et nous racon­te­ra son his­toire.

Sachez aus­si que visi­ter Baga­telle est un délice. Vous avez l’impression d’évoluer dans un tableau de Monet, dans une fée­rie de cou­leurs, des sinuo­si­tés déli­cieuses. Ici, un étang recou­vert de nénu­phars aux cou­leurs déli­cates : les Nym­phéas ! Les poules d’eau s’y pro­mènent gaie­ment pas­sant de feuille en feuille sans même s’enfoncer.
A côté une grotte mys­té­rieuse, là une cas­cade au-des­sus de laquelle sou­vent un héron est per­ché, là encore, un petit pont chi­nois. Sur les pelouses, des paons se pavanent et font la roue pour riva­li­ser de cou­leur avec la nature. Plus loin, l’orangerie et le jar­din his­pa­no-mau­resque avec sa magni­fique col­lec­tion d’iris… par­tout des essences rares, et sur­tout cette fameuse rose­raie connue dans le monde entier où sont pré­sen­tés 10 000 rosiers sous toutes les formes qu’ils peuvent prendre : sur chaînes, tiges, pylônes, per­go­las, en buis­son…

Cela vous tente ? N’hésitez pas à vous ren­sei­gner et vous ins­crire ici !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.