Une des raisons d’être de CASA…

Avez-vous eu le temps de prendre connaissance des textes bibliques qui nous étaient offerts hier ? Peut-être aurez-vous reconnu un des textes fondateurs qui animent notre association CASA ?

Hé oui, il s’agit bien de la rencontre entre le diacre Philippe et l’eunuque éthiopien !

Actes des Apôtres 8, 26–38


26 L’Ange du Sei­gneur s’adressa à Phi­lippe et lui dit : « Pars et va-t’en, à l’heure du midi, sur la route qui des­cend de Jéru­sa­lem à Gaza ; elle est déserte ».

27 Il par­tit donc et s’y ren­dit. Jus­te­ment un Éthio­pien, un eunuque, haut fonc­tion­naire de Can­dace, reine d’Éthiopie, et sur­in­ten­dant de tous ses tré­sors, qui était venu en pèle­ri­nage à Jéru­sa­lem

28 s’en retour­nait, assis sur son char, en lisant le pro­phète Isaïe.

29 L’Esprit dit à Phi­lippe : « Avance et rat­trape ce char ».

30 Phi­lippe y cou­rut, et il enten­dit que l’eunuque lisait le pro­phète Isaïe. Il lui demanda : « Comprends-tu donc ce que tu lis ? » —

31 « Et com­ment pourrais-je, dit-il, si per­sonne ne me guide ? ». Et il invita Phi­lippe à mon­ter et à s’asseoir près de lui.

32 Le pas­sage de l’Écriture qu’il lisait était le suivant :

Comme une bre­bis il a été conduit à la bou­che­rie ;

Comme un agneau muet devant celui qui le tond,

A

insi il n’ouvre pas la bouche.

33 Dans son abais­se­ment la jus­tice lui a été déniée.

Sa pos­té­rité, qui la racon­tera ?

Car sa vie est retran­chée de la terre.

34 S’adressant à Phi­lippe, l’eunuque lui dit : « Je t’en prie, de qui le pro­phète dit-il cela ? De lui-même ou de quelqu’un d’autre ? »

35 Phi­lippe prit alors la parole et, par­tant de ce texte de l’Écriture, lui annonça la Bonne Nou­velle de Jésus.

36 Che­min fai­sant, ils arri­vèrent à un point d’eau, et l’eunuque dit : « Voici de l’eau. Qu’est-ce qui empêche que je sois bap­tisé ?

37 Et il fit arrê­ter le char. Ils des­cen­dirent tous deux dans l’eau, Phi­lippe avec l’eunuque, et il le bap­tisa.

38 Mais, quand ils furent remon­tés de l’eau, l’Esprit du Sei­gneur enleva Phi­lippe, et l’eunuque ne le vit plus. Et il pour­sui­vit son che­min tout joyeux.

Prenons le temps de relire ce passage et de le méditer à chaque fois que nous faisons visiter une de nos chapelles, églises, cathédrales… et dans la rencontre avec nos visiteurs… !


 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.