Cahors

Saint-Etienne de Cahors

Fiche d’identité

Région : Midi-Pyrénées.

Titre : Cathédrale.

Époque : XIe-XVe.

Style : Roman et Gothique.

Langues : FR, GB.

Guides : 4.

Ouvert depuis : 2008

La cathé­drale Saint-Etienne de Cahors fut érigée sur les ruines d’une cathé­drale élevée au VIIe siècle par saint Didier. Elle fut com­men­cée au XIe siècle et ache­vée vers 1135. De la façade du XIIe siècle, il reste notam­ment un por­tail qui est décoré au tym­pan d’une Ascen­sion et de scènes de la vie de saint Etienne (au XIIIe siècle, ce por­tail a été inséré dans le flanc nord de la cathé­drale). Le por­tail sud, créé vers 1130, offre un décor tri­lobé très ori­gi­nal avec des arcs outre­pas­sés. La cathé­drale com­prend une nef unique (carac­té­ris­tique qui sera reprise dans le gothique méri­dio­nal), sans bas-côtés ni tran­sept, à deux tra­vées. Un nar­thex très sur­élevé pré­cède la nef. On y trouve une fresque du XIVe siècle consa­crée au péché ori­gi­nel. L’originalité de Saint-Etienne de Cahors réside dans son archi­tec­ture à cou­poles. Au des­sus des deux tra­vées, se trouvent deux immenses cou­poles de 18 mètres de dia­mètre et dont la clef de voûte s’élève à 32 mètres (Cahors n’est, sur ce point, dépassé que par Sainte-Sophie de Constan­ti­nople). Seule la pein­ture de la pre­mière cou­pole a été sau­vée. Elle repré­sente le mar­tyr de saint Etienne et huit pro­phètes se regar­dant deux à deux. La nef s’ouvre sur un choeur gothique lar­ge­ment inondé de lumière grâce à la pré­sence de nom­breuses baies.

Bon à savoir…

Moyens de transport

Cahors est faci­le­ment acces­sible par le train depuis Paris (direct à par­tir de la gare d’Austerlitz) ou Tou­louse. Comp­ter entre 5h et 5h30 de tra­jet depuis Paris, envi­ron une heure depuis Toulouse.

Il est aussi pos­sible de se rendre à Cahors par l’A 20, qui des­sert direc­te­ment la pré­fec­ture du Lot.
Il n’est pas for­cé­ment indis­pen­sable que les guides dis­posent d’une voi­ture, sauf, éven­tuel­le­ment, pour le jour de relâche. Pour celui-ci, et selon leur des­ti­na­tion, les guides peuvent d’ailleurs uti­li­ser les dif­fé­rents bus, au départ de la gare rou­tière, qui assurent la liai­son avec de nom­breuses loca­li­tés dans le département.

For­ma­tion

- Pour pré­pa­rer sa visite, il est pos­sible de consul­ter le site web www.mairie-cahors.fr > Consul­ter ensuite la rubrique « Inven­taire » puis cli­quer sur « Cathé­drale St-Etienne ». Contient un his­to­rique détaillé, ainsi qu’une biblio­gra­phie bien four­nie et de nom­breuses illus­tra­tions.
– Sur place, la for­ma­tion est assu­rée par les membres de l’équipe parois­siale
De plus, dans le colis de com­mu­nauté, les guides trou­ve­ront une copie de l’ouvrage de réfé­rence sur la cathé­drale St-Etienne : Cahors, la cathé­drale, image du patri­moine, publié par les Bâti­ments de France et épuisé en librai­rie, ainsi que dif­fé­rents articles.

Remarques

- Etape sur les che­mins de St-Jacques, d’où le pas­sage de nom­breux pèle­rins.
– Messe quo­ti­dienne à 18h en semaine ; à 11h le dimanche.
– Sur place, à ne pas rater, le fameux Pont Valen­tré, la Tour des Pen­dus, la Bar­ba­cane, le Tour Jean XXII.
– Nom­breuses pos­si­bi­li­tés de pro­me­nades dans le dépar­te­ment : Figeac, Roca­ma­dour, Castelnau-Bretenoux, Caren­nac, châ­teau du Mon­tal, val­lées du Lot et du Célé, val­lée de la Dor­dogne, gouffre de Padi­rac, grotte de Pech-Merle, St-Cirq-Lapopie…

-  Autres com­mu­nau­tés Casa dans la région : Tou­louse (1h20 en voi­ture ou 1h en train) ; Conques (2h en voi­ture) ; Albi (1h45 en voi­ture) ; Rodez (2h en voi­ture) ; Beau­lieu sur Dor­dogne (1h45 en voiture).

Apprendre à connaître le site…

Ci-joint le docu­ment per­met­tant d’avoir les pre­mières connais­sances sur le site :
Décou­vrir Cahors

Les commentaires sont fermés.