50 ans d’existence en 2017

Découvrez CASA

CASA : Une conviction, une association, une attitude et un service

Les Communautés d’Accueil dans les Sites Artistiques (CASA) regroupent des guides bénévoles âgés de 18 à 35 ans qui accueillent tout l’été les visiteurs dans une vingtaine de sites artistiques et religieux en France.

L’objectif de CASA est de proposer des « visites différentes », d’instaurer un dialogue avec le visiteur, de partager avec lui la richesse et la beauté des édifices et d’offrir la possibilité de découvrir la dimension spirituelle des sites. Pendant l’année, des week-ends de formation sont proposés aux guides.

50 ans d’existence…

CASA est née en 1967 dans l’église romane de Brancion en Bourgogne, à l’initiative du père Alain Ponsar.

Eglises paroissiales, abbatiales, chapelles et cathédrales romanes, gothiques ou contemporaines : CASA est aujourd’hui présente dans une vingtaine de sites, à la demande des responsables locaux (curé, paroissiens, communauté monastique…).

L’association « Loi 1901 » a été reconnue d’utilité publique pour son dixième anniversaire, en mars 1977. CASA fait aujourd’hui partie de la fédération Ars et Fides, qui regroupe des associations européennes de guides bénévoles dans les sites religieux.

Les textes fondateurs

LA VISITATION
Évangile selon saint Luc 1, 39-45
39 En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda. 40 Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. 41 Et il advint, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint. 42 Alors elle poussa un grand cri et dit : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni est le fruit de ton sein ! 43 Et comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ? 44 Car vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein. 45 Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! » 

LE DIACRE PHILIPPE ET L’EUNUQUE ÉTHIOPIEN
Actes des Apôtres 8, 26-38
26 L’Ange du Seigneur s’adressa à Philippe et lui dit : « Pars et va-t’en, à l’heure du midi, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; elle est déserte ». 27 Il partit donc et s’y rendit. Justement un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace, reine d’Éthiopie, et surintendant de tous ses trésors, qui était venu en pèlerinage à Jérusalem 28 s’en retournait, assis sur son char, en lisant le prophète Isaïe. 29 L’Esprit dit à Philippe : « Avance et rattrape ce char ». 30 Philippe y courut, et il entendit que l’eunuque lisait le prophète Isaïe. Il lui demanda : « Comprends-tu donc ce que tu lis ? » – 31 « Et comment pourrais-je, dit-il, si personne ne me guide ? ». Et il invita Philippe à monter et à s’asseoir près de lui. 32 Le passage de l’Écriture qu’il lisait était le suivant : 

Comme une brebis il a été conduit à la boucherie ;
Comme un agneau muet devant celui qui le tond,
Ainsi il n’ouvre pas la bouche.
33 Dans son abaissement la justice lui a été déniée.
Sa postérité, qui la racontera ?
Car sa vie est retranchée de la terre.

34 S’adressant à Philippe, l’eunuque lui dit : « Je t’en prie, de qui le prophète dit-il cela ? De lui-même ou de quelqu’un d’autre ? » 35 Philippe prit alors la parole et, partant de ce texte de l’Écriture, lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.
36 Chemin faisant, ils arrivèrent à un point d’eau, et l’eunuque dit : « Voici de l’eau. Qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé ? 37 Et il fit arrêter le char. Ils descendirent tous deux dans l’eau, Philippe avec l’eunuque, et il le baptisa. 38 Mais, quand ils furent remontés de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus. Et il poursuivit son chemin tout joyeux.